Vous allez vite comprendre pourquoi « rien que pour mon poilu » à part celles qui nous connaissent, pour les inconnues qui me suivent depuis quelques mois ça peut paraître bizarre comme approche ! 

Alors pourquoi mon poilu ? D’abord parce que j’ai vu que plusieurs bloggueuses avaient donné un petit nom à leur mari et afin de ne pas reprendre ce qui a déjà était fait, je vais partir sur « mon poilu » Il est d’accord, n’a pas émis d’objection, tout va bien. Et le voilà ! Enfin, en partie … 

Image2

Donc pour son anniversaire, j’ai décidé de lui faire une jolie trousse de toilette rien que pour lui et ses petites affaires. Il affectionne sa barbe et ses moustaches j’ai donc eu envie de lui faire un clin d’œil en travaillant pour lui. 

C’est plutôt rare que je travaille pour lui (à part les retouches de pantalons) puisque la dernière fois qu’il m’a commandé quelque chose, une écharpe pour être précise, il ne l’a portée qu’une fois ou deux … peut-être trois sans que je sois présente pour constater.

Bref, une belle écharpe en laine verte dégradée (couleur choisie par ses soins alors que le bleu était disponible, c’est une précision importante pour ce qui va suivre) pour aller avec l’un de ses manteaux.

Je me lance dans ce difficile exercice, en fausses côtes anglaises (si vous avez lu les articles parlant de tricot, vous pouvez comprendre ma difficulté) et surtout interminable … Grosse impression d’avoir tricoté des kilomètres et des kilomètres (sans compter le poids … elle est très lourde) Du coup, il la met, un peu, pas beaucoup et trop peu à mon goût. Quelle fut ma surprise lorsque qu’il investissait dans un caban bleu marine !!! Oui, bleu marine ! Donc, mon écharpe … OUT ! Incompatible avec son caban bleu marine !

Moi : « dis-donc, tu ne la mets pas souvent ton écharpe ? »

Mon poilu : « bah non, elle ne va pas avec la couleur de mon caban »

Le plus difficile dans ces moments-là, c’est de garder son calme en ne repensant surtout pas, mais pas du tout, à ces longues heures de tricot … 

Allez, j’arrête de ruminer et je vous présente la trousse, cette superbe trousse dont je suis particulièrement fière !

100_0097

Je crois qu’en modèle d’accessoire, c’est le plus technique que j’ai tenté jusqu’à maintenant. 

J’ai d’abord cherché un tuto longtemps, lonnnnnnnnngtemps et j’ai trouvé ici ! Chez Mes petites coutures. Belle découverte, le blog est super, propre, clair, net, chaque chose à sa place. Pour faire court, j’adore la présentation et l’ergonomie du blog. 

Donc j’ai trouvé ce tuto, et je n’ai eu aucune difficulté de compréhension, c’est donc simple ! Le pas à pas est bien fait, les photos sont bien aidantes. 

J’ai tout de même perdu une aiguille en passant sur la fermeture éclair et les épaisseurs de simili cuir mais bon, on ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs. 

Il y a une difficulté annoncée, l’étape 13, la fameuse, il faut s’armer de patience, préférer bâtir plutôt que poser des épingles si vous ne voulez pas vous piquer 12000 fois environ et vous imposer une séance d’acuponcture non remboursée par la sécu (non, je n’en rajoute pas du tout) 

100_0087

100_0091

100_0105

La pose du passepoil a été une première pour moi ! Gros challenge car si j’avais planté la pose, sur le simili cuir, je ne garantis pas que cette belle matière aurait apprécié. Donc, première fois (oui, pour ma cape, c’était donc la seconde fois) et à l’aise ! pas de difficulté, sauf un besoin de refaire quelques points à la main sur l’envers dans les virages … Il ne faut pas hésiter à pousser le tissu et le passepoil vers le pied de biche pour piquer au plus près.

J’ai aussi choisi l’option « poche » qui n’est en rien une difficulté. Ici j’ai ajouté du biais gris foncé pour soutenir le bas, et un galon irisé pour faire joli sur le haut. 

100_0101

J’ai fait une grande poche et deux poches … Petit conseil, si vous la réalisez avec les poches, n’hésitez pas à ajouter un élastique à chapeau en haut pour que la poche se colle bien à la paroi du sac. J’y ai pensé après, en voyant le résultat. Les poches baillent un peu et elles ne vont pas servir à grand-chose. C’est mon seul petit regret. 

Pour faire un rappel « poilu » j’ai posé deux moustaches sur chaque côté du sac et pour la liste des fournitures et des fournisseurs c’est un peu plus loin. 

100_0098

J’ai décidé de la garnir un peu, une boîte spéciale « soin de barbe » pour faire joli. 

Il est donc l’heure de lui offrir, nous sommes en famille, le gâteau va arriver et nous allons souffler les bougies ! 

Bonne fin de samedi à vous …

 

Fournitures :

Cousette : Simili cuir et Liberty

Mamzelle fourmi : les moustaches, le biais gris foncé, le passepoil marron

Rascol : la fermeture éclair 40cm séparable (mais pas besoin d’une séparable)

Mondial tissus :le fil

Mes petites coutures : le tutoriel

100_0093